Vous êtes actuellement anonyme Connexion
 
Hilaire (Joseph Omer) Gagné

Hilaire (Joseph Omer) Gagné

M 1907 - 1979  (71 ans)

Information Personnelle    |    Médias    |    Notes    |    Tous    |    PDF

  • ID personne I0008  Principal
    Nom Hilaire (Joseph Omer) Gagné 
    Sexe
    Naissance 25 sept 1907  Paroisse St-Eusèbe, Princeville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Résidence 25 sept 1907  Rang 11, Princeville Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Stanfold, Lot 13A Rang 11
    Baptisé (SDJ) 26 sept 1907  Paroisse St-Eusèbe, Princeville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    • Par/mar: Omer Boisclair & Clara Lemieux . Le père est cultivateur et absent.
    Profession Industriel, contracteur en déplacement de maisons, garagiste, chef des pompiers volontaires. Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Résidence 19 juin 1929  (?) Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Résidence 3 oct 1930  25 Rue du Curé Suzor, Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du village d'Arthabaskaville, partie du lot 247
    Résidence 1937  rue du CN, Saint-Cyrille-de-Wendower (Location, prop. Mr Albert Autotte) Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Simpson, partie n.e. du lot 1-29 Rang 5
    Résidence 8 août 1938  rue Saint-David (2 semaines) Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Résidence vers 22 août 1938  rue du CN (Logement) Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Simpson, Lot 1-15 Rang 5
    Résidence 16 déc 1940  19 St-Damase, St-Cyrille de Wendover, tél. 48-S-3 / 33-S-3 Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Simpson, Lot 1-55-26 Rang 5
    Résidence 4 juil 1957  578 rue Principale, St-Cyrille de Wendover, 397-2333 Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Simpson, Lot 1-22-1 Rang 5
    Résidence 7 jan 1975  19 St-Damase, St-Cyrille de Wendover, 397-2376 Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  Cadastre du canton de Simpson, Lot 1-55-26 Rang 5
    Décès 5 fév 1979  Hôpital Ste-Croix, Drummondville, co. Drummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Sépulture 8 fév 1979  Service: Paroisse St-Cyrille, St-Cyrille-de-Wendover, co. Drummond; inhumation et registre: paroisse St-Christophe, Victoriaville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 

    Père Israël (Edmond Timon) Gagné 
    Mère Justine (Célina Marie) Dancause 
    Mariage 12 août 1901  Paroisse St-Paul-de-Chester, Chesterville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    ID Famille F1300100  Feuille familiale  |  Tableau familial

    Famille 1 Gilberte (Simonne Marie) Boisjoli,   n. 29 juin 1911, Paroisse St-Christophe d'Arthabaska, Victoriaville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu,   d. 19 juin 1971, Centre Hospitalier Frederick-George-Heriot, Drummondville, co. Drummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  (âge 59 ans) 
    Mariage 8 août 1938  Paroisse St-Christophe d'Arthabaska, Victoriaville, co. Arthabaska Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Enfants 
    +1. En vie
    +2. En vie
    +3. En vie
    +4. Gaston (Réal Joseph) Gagné  n. 10 juin 1944Paroisse St-Cyrille, St-Cyrille-de-Wendover, co. Dummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  d. 10 mars 2015Hôpital général juif, Montréal, co. Île-de-Montréal Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  (âge 70 ans)
     5. En vie
    +6. En vie
     7. Anonyme Garçon Gagné  n. 1 août 1948Drummondville, co. Drummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  d. 1 août 1948  (âge 0 ans)
     8. En vie
    +9. En vie
     10. Anonyme Fille Gagné  n. 4 nov 1953Paroisse St-Cyrille, St-Cyrille-de-Wendover, co. Dummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  d. 4 nov 1953Paroisse St-Cyrille, St-Cyrille-de-Wendover, co. Dummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  (âge 0 ans)
    Photos
    Bijou & Monsieur Pit ou Ti-Pit
    Bijou & Monsieur Pit ou Ti-Pit
    Bijou est né vers 1960 et mort après 1970, c'était un mélange de chiwawa et de caniche
    Ti-Pit est né vers 1968 et mort avant Hilaire en 1979, c'était un gentil chiwawa
    ID Famille F1300059  Feuille familiale  |  Tableau familial

    Famille 2 Marie-Jeanne Durocher,   n. 16 juin 1914, Paroisse St-Georges, St-Georges-de-Windsor, co. Richmond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu,   d. 10 mai 1997, Centre d'hébergement des Bois-Francs de Victoriaville Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu  (âge 82 ans) 
    Mariage 30 août 1974  Paroisse St-Frédéric, Drummondville, co. Drummond Trouver tous les individus avec un évènement dans ce lieu 
    Dernière modif. 1 avr 2019 
    ID Famille F1300001  Feuille familiale  |  Tableau familial

  • Photos

    Au moins une personne vivante ou marquée privée est liée à cette photo - Details cachés.

    Mariage de Hilaire Gagné et Gilbert Boisjoli
    Carte d'affaire
    Carte d'affaire
    Photo de la maison de la rue St-Damase et des environs
    Photo de la maison de la rue St-Damase et des environs

    Actes
    Acte de naissance
    Acte de naissance
    Acte de mariage
    Acte de mariage
    Acte de mariage
    Acte de mariage
    Acte de décès
    Acte de décès

    Actes BMS
    Baptême dans la paroisse St-Eusèbe, Princeville, co. Arthabaska
    Baptême dans la paroisse St-Eusèbe, Princeville, co. Arthabaska
    Hilaire Gagné né le 25 et baptisé le 26 septembre 1907. Ici le vicaire à écrit né ce jour mais c'est une erreur. Comme le vicaire a oublié de signer au bas de l'acte, on a conservé la signature de l'acte précédent.
    Sépulture dans la paroisse St-Christophe d'Arthabaska, Victoriaville, co. Arthabaska
    Sépulture dans la paroisse St-Christophe d'Arthabaska, Victoriaville, co. Arthabaska
    Hilaire Gagné décédé le 5 et inhumé le 8 février 1979

    Pierres tombales
    Monument d'Israël & Hilaire Gagné
    Monument d'Israël & Hilaire Gagné
    Ce monument est situé derrière l'église St-Christophe d'Arthabaska

    Israël Gagné (1874-1960) époux de Justine Dancause (1873-1950) et Hilaire Gagné (1907-1979) époux de Gilberte Boisjoli (1911-1971)

  • Actes notariés
    Date de l'acte
    Notaire
    Minutes
    Description
    Document
    Enregistrement
    9510
    8 juin 1862
    Louis Saul Joyal
    24121
    Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-148356
    100008
    16 déc 1940
    Louis Saul Joyal
    9908
    Achat d'une partie du lot p.1-55 rang 5
    En attente d'images
    Drummond-83899
    100009
    1 juil 1943
    Louis Saul Joyal
    11128
    Achat du lot p.1-15
    En attente d'images
    Drummond-88890
    100010
    7 juin 1945
    Louis Saul Joyal
    12099
    Vente du lot p.1-15
    En attente d'images
    Drummond-93250
    100012
    12 déc 1949
    Louis Saul Joyal
    15724
    Achat des lots p.1-34-1 et 1-32
    En attente d'images
    Drummond-108922
    100033
    21 déc 1950
    Thomas Louis Gauthier
    10620
    Achat du lot p.2 par Gilberte Boisjoli
    En attente d'images
    Drummond-112836
    100014
    29 mars 1952
    Louis Saul Joyal
    17203
    Achat d'un lot p.1-55 rang 5
    En attente d'images
    Drummond-117227
    100017
    30 août 1952
    Louis Saul Joyal
    17521
    Achat des lots 1-20 et 1-21 par Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-118800
    100019
    17 nov 1956
    Louis Saul Joyal
    20193
    Achat du lot p.1-22
    En attente d'images
    Drummond-131825
    100035
    31 mars 1965
    Marc André Joyal
    1082
    Vente du lot 2-310 par Gilberte Boisjoli à Denis Gagné
    En attente d'images
    Drummond-160842
    100021
    27 mai 1971
    Marc André Joyal
    5765
    Vente des lots p. 1-34-1 et 1-32
    En attente d'images
    Drummond-188856
    100023
    15 juin 1972
    Marc André Joyal
    6494
    Transmission des biens de Gilberte Boisjoli à Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-195610
    100036
    25 juin 1972
    Louis Saul Joyal
    10648
    Testament de Gilberte Boisjoli
    En attente d'images
    Drummond-195609
    100024
    30 août 1974
    Marc André Joyal
    8435
    Contrat de mariage entre Hilaire Gagné et Marie Jeanne Durocher
    En attente d'images
    Richmond-107196
    100024
    30 août 1974
    Marc André Joyal
    8435
    Contrat de mariage entre Hilaire Gagné et Marie Jeanne Durocher
    En attente d'images
    Drummond-209926
    9513
    18 déc 1974
    Marc André Joyal
    8701
    Vente par Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-211954
    9514
    18 déc 1974
    Marc André Joyal
    8702
    Vente par Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-211955
    100025
    7 jan 1975
    Marc André Joyal
    8732
    Vente des lots 1-20, 1-21, 1-21-1 et 1-23-2 par Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-212092
    100026
    5 nov 1975
    Marc André Joyal
    9532
    Vente d'une partie du lot p.121 par Hilaire Gagné à Denis Gagné
    En attente d'images
    Drummond-73711
    100027
    28 mars 1979
    Marc André Joyal
    12783
    Déclaration de décès de Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-245173
    100028
    17 mai 1979
    Marc André Joyal
    12929
    Succession de Hilaire Gagné: donation des lots 120 et p.121
    En attente d'images
    Nicolet-83784
    100029
    17 mai 1979
    Marc André Joyal
    12928
    Succession de Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-248005
    100030
    11 fév 1980
    Marc André Joyal
    13634
    Correction de l'acte 73711
    En attente d'images
    Drummond-85081
    100031
    5 août 1980
    Jacques Lafond
    2671
    Succession de Hilaire Gagné
    En attente d'images
    Drummond-258558
    100032
    10 fév 1983
    Marc André Joyal
    16061
    Succession de Hilaire Gagné: donation des lots 120 et p.121
    En attente d'images
    Nicolet-92413

  • Notes 
    • Album 1

      https://www.flickr.com/photos/129610010@N02/sets/72157649077554170/
    • Album 1

      https://www.flickr.com/photos/129610010@N02/sets/72157649077554170/
    • La date de naissance est le 25 ou 26 septembre. Selon la mère et la marraine, la naissance était le 25 et le baptême le 26. Mais sur le certificat de baptême, il est écrit né et baptisé le même jour, soit le 26 septembre.

      Avant 1930: Hilaire aurait connu Gilberte Boisjoli et aurait travaillé un certain temps pour son futur beau-père (Joseph Boisjoli) avant de se fréquenter.

      1931: Moment à lequel Hilaire et Gilberte ont commencé à sortir ensemble.

      1937: Hilaire achète le moulin à scier du bardeaux de M. Durant tout près du chemin de fer sur la rue St-Damase. Il est installé sur le lot 1-55 sans en être toutefois propriétaire.

      1938-1945: Hilaire a été locataire sur le lot 1-15 à partir de 1938 jusqu'à 1940. En 1943, Hilaire a acheté le lot 1-15 pour ensuite le revendre en 1945 (la raison de cet achat en 1943 est inconnue).

      1949-1971: Hilaire possède les lots 1-32 et 1-34-1 pendant cette période comme immeuble à logements.

      1940: Déménagement de la rue du CN vers la rue St-Damase(selon les notes de Gilberte). L'acte notarié spécifié que le terrain acheté est bornée par la rue du Moulin. Selon toute vraisemblance, la rue du Moulin serait la rue St-Damase.

      1946: Vers la fin de la guerre, le marché du bardeaux de bois en déclin avec l'apparition du bardeau d'alphaste. À partir de 1946, Hilaire devient donc contracteur en déplacement de maison. L'hiver il utilise également ses camions pour effectuer le déneigement de la route du Notre-Dame-du-Bon-Conseil jusqu'à St-Charles.

      Il était également chef des pompiers volontaires.

      1952: Suite à une erreur du notaire qui semble-t-il n'avait pas enregistré l'acte, Hilaire a du acheté la partie du terrain qu'il croyait déjà possédé pour le moulin. Ainsi, il achète le terrain du moulin à bardeaux pour l'annexer à son terrain. Les 2 terrains seront identifiés comme le lot 1-55-26 à partir de 1968.

      Gilberte avait son jardin ("Jardin à Gilberte") au bout du terrain proche du chemin de fer. Endroit qui fut plus tard vendu pour devenir la rue Turgeon.

      1952: Hilaire achète le garage Esso sur la rue principale essentiellement afin d'entrenir ses véhicules nécessaires à son entreprise. Il ne participe pas directement au fonctionnement du garage. Son fils, Denis, mécanicien, y prendra part à partir de 1959 à la sortie de l'école.

      Le garage Esso était au 568 rue Principale, St-Cyrille de Wendover, Cté Drummond, 397-2333 [Cadastre du canton de Simpson, Lots 1-20 & 1-21 Rang 5]

      La maison présente sur le lot 1-20 continuera d'être habité par son propriétaire jusqu'en 1957.

      1953-54: Première télévision

      1955-1956: Déplacement du moulin à bardeaux du centre du terrain pour le mettre dos au ruisseau.

      17 nov 1956: Hilaire achète le lot 1-22-1 sur la rue principale.

      1957: La maison située sur le lot 1-20 fut déplacée au 1-22-1. Le 4 juillet 1957, toute la famille déménage alors de la rue St-Damase à la rue principale. Michel se rappelle d'avoir été prévenu du déménagement uniquement le matin et le même soir, il dormait avec tous ses frères dans la même chambre de la rue principale!

      Les anciens propriétaires du lot 1-22-1 ont toutefois demeurés dans leur résidence pendant 5 ans suivant la vente tel que spécifié dans l'acte de vente. La maison déplacée du lot 1-20 vers 1-22-1 était annexée au garage du lot 1-21 et touchait par son coin la maison des anciens propriétaires. En 1961, au départ des propriétaires, Hilaire enleva leur maison et l'utilisa comme chalet à St-Léonard.

      1960: En automne, achat du terrain de l'île à St-Léonard d'Aston.

      1961: Après une tempête de verglas qui a détruit une grande partie du système téléphonique de St-Cyrille, la centrale téléphonique automatique apparaît et la famille obtient les numéros 397-2333 et 397-2334.

      1961-1962: Démolition du moulin à bardeaux par ses fils Michel et Jean-Paul. Par la suite, un hangar sera construit. Hangar qui sera beaucoup plus tard déplacé chez Jean-Paul.

      29 juin 1963: Achat de l'île des algonquins à St-Léonard d'Aston [Cadastre de la paroisse de St-Léonard d'Aston, lot 120]¸

      1975: Hilaire relève la maison du 19 St-Damase, l'agrandit et retourne l'habiter avec sa 2e femme. Maison qu'il loyait depuis 1957.

      1979: Le 4 février 1979 au soir, Hilaire pelleta son perron afin d'y enlever la neige. Ne se sentant pas bien, il entra et alla se coucher. Le lendemain matin, le 5 février, il entra à l'hopital vers midi où on découvrit qu'il faisait un infactus. Malgré une intervention où on lui installa un pacemaker, il décéda en soirée. Plus tard, une autopsie fut pratiquée et on découvrit qu'il avait aussi un cancer dans les reins sans toutefois prouver que cela avait un lien avec son décès (Source: Michel Gagné).


      Aujourd'hui (en 2012):

      - La résidence de St-Damase est le 90 St-Damase. Par rapport à aujourd'hui, le terrain original (Lot 1-55-26 Rang 5) était plus profond et s'étendait jusqu'à la voie ferrée (l n'y avait pas de rue entre la maison et la voie ferrée).

      - Aussi, la maison du 578 rue principale a été déménagée au 4450 Turgeon et le garage est devenu le "Bar Le Bistro enr." au 4180 rue principale.
    • La date de naissance est le 25 ou 26 septembre. Selon la mère et la marraine, la naissance était le 25 et le baptême le 26. Mais sur le certificat de baptême, il est écrit né et baptisé le même jour, soit le 26 septembre.

      Avant 1930: Hilaire aurait connu Gilberte Boisjoli et aurait travaillé un certain temps pour son futur beau-père (Joseph Boisjoli) avant de se fréquenter.

      1931: Moment à lequel Hilaire et Gilberte ont commencé à sortir ensemble.

      1937: Hilaire achète le moulin à scier du bardeaux de M. Durant tout près du chemin de fer sur la rue St-Damase. Il est installé sur le lot 1-55 sans en être toutefois propriétaire.

      1938-1939: Hilaire a été locataire sur le lot 1-29-1 (coin de la rue du CN et de la rue St-Laurent). Le premier enfant d'Hilaire et Gilberte, est né à cette période. Hilaire aurait ensuite déménagé sur la rue St-Damase en 1940, possiblement suite au retour de Mr Autotte des Etats-Unis (source: Élisabeth Autotte).

      1940: Il semble (mais non confirmé) qu'Hilaire aurait acheté la maison du lot 1-15 pour ensuite l'installer sur la rue St-Damase, près du moulin à bardeaux.

      1949-1971: Hilaire possède les lots 1-32 et 1-34-1 pendant cette période comme immeuble à logements.

      1940: Déménagement de la rue du CN vers la rue St-Damase(selon les notes de Gilberte). L'acte notarié spécifié que le terrain acheté est bornée par la rue du Moulin. Selon toute vraisemblance, la rue du Moulin serait la rue St-Damase.

      1946: Vers la fin de la guerre, le marché du bardeaux de bois en déclin avec l'apparition du bardeau d'alphaste. À partir de 1946, Hilaire devient donc contracteur en déplacement de maison. L'hiver il utilise également ses camions pour effectuer le déneigement de la route du Notre-Dame-du-Bon-Conseil jusqu'à St-Charles.

      Il était également chef des pompiers volontaires.

      1952: Suite à une erreur du notaire qui semble-t-il n'avait pas enregistré l'acte, Hilaire a du acheté la partie du terrain qu'il croyait déjà possédé pour le moulin. Ainsi, il achète le terrain du moulin à bardeaux pour l'annexer à son terrain. Les 2 terrains seront identifiés comme le lot 1-55-26 à partir de 1968.

      Gilberte avait son jardin ("Jardin à Gilberte") au bout du terrain proche du chemin de fer. Endroit qui fut plus tard vendu pour devenir la rue Turgeon.

      1952: Hilaire achète le garage Esso sur la rue principale essentiellement afin d'entrenir ses véhicules nécessaires à son entreprise. Il ne participe pas directement au fonctionnement du garage. Son fils, Denis, mécanicien, y prendra part à partir de 1959 à la sortie de l'école.

      Le garage Esso était au 568 rue Principale, St-Cyrille de Wendover, Cté Drummond, 397-2333 [Cadastre du canton de Simpson, Lots 1-20 & 1-21 Rang 5]

      La maison présente sur le lot 1-20 continuera d'être habité par son propriétaire jusqu'en 1957.

      1953-54: Première télévision

      1955-1956: Déplacement du moulin à bardeaux du centre du terrain pour le mettre dos au ruisseau.

      17 nov 1956: Hilaire achète le lot 1-22-1 sur la rue principale.

      1957: La maison située sur le lot 1-20 fut déplacée au 1-22-1. Le 4 juillet 1957, toute la famille déménage alors de la rue St-Damase à la rue principale. Michel se rappelle d'avoir été prévenu du déménagement uniquement le matin et le même soir, il dormait avec tous ses frères dans la même chambre de la rue principale!

      Les anciens propriétaires du lot 1-22-1 ont toutefois demeurés dans leur résidence pendant 5 ans suivant la vente tel que spécifié dans l'acte de vente. La maison déplacée du lot 1-20 vers 1-22-1 était annexée au garage du lot 1-21 et touchait par son coin la maison des anciens propriétaires. En 1961, au départ des propriétaires, Hilaire enleva leur maison et l'utilisa comme chalet à St-Léonard.

      1960: En automne, achat du terrain de l'île à St-Léonard d'Aston.

      1961: Après une tempête de verglas qui a détruit une grande partie du système téléphonique de St-Cyrille, la centrale téléphonique automatique apparaît et la famille obtient les numéros 397-2333 et 397-2334.

      1961-1962: Démolition du moulin à bardeaux par ses fils Michel et Jean-Paul. Par la suite, un hangar sera construit. Hangar qui sera beaucoup plus tard déplacé chez Jean-Paul.

      29 juin 1963: Achat de l'île des algonquins à St-Léonard d'Aston [Cadastre de la paroisse de St-Léonard d'Aston, lot 120]¸

      1975: Hilaire relève la maison du 19 St-Damase, l'agrandit et retourne l'habiter avec sa 2e femme. Maison qu'il loyait depuis 1957.

      1979: Le 4 février 1979 au soir, Hilaire pelleta son perron afin d'y enlever la neige. Ne se sentant pas bien, il entra et alla se coucher. Le lendemain matin, le 5 février, il entra à l'hopital vers midi où on découvrit qu'il faisait un infactus. Malgré une intervention où on lui installa un pacemaker, il décéda en soirée. Plus tard, une autopsie fut pratiquée et on découvrit qu'il avait aussi un cancer dans les reins sans toutefois prouver que cela avait un lien avec son décès (Source: Michel Gagné).


      Aujourd'hui (en 2012):

      - La résidence de St-Damase est le 90 St-Damase. Par rapport à aujourd'hui, le terrain original (Lot 1-55-26 Rang 5) était plus profond et s'étendait jusqu'à la voie ferrée (l n'y avait pas de rue entre la maison et la voie ferrée).

      - Aussi, la maison du 578 rue principale a été déménagée au 4450 Turgeon et le garage est devenu le "Bar Le Bistro enr." au 4180 rue principale.

    • HOMMAGE À HILAIRE

      CAUSERIE

      Samedi, le 17 septembre 2005
      À l’occasion du rassemblement des familles
      Gagné-Bellavance
      Par Huguette Gagné
      Introduction
      Nous sommes très gâtés, n’est-ce pas? Comme ces musiciennes sont dynamiques et entraînantes!

      J’ai le plaisir d’être la dernière à parler ce soir. Donc, je suis comme le dessert! N’ayez pas peur, je ne parlerai pas longtemps.

      Membres de l’Association des familles Gagné-Bellavance,
      Invités,
      Chers frères, chères belles-sœurs, chers neveux, chers cousins,

      Nous sommes rassemblés ici ce soir pour s’amuser et fêter notre grande famille Gagné-Bellavance. Pour les organisateurs et aussi pour plusieurs d’entre nous, nous sommes aussi ici pour honorer la mémoire d’Hilaire Gagné.

      Hilaire a été un homme dont vous avez peut-être entendu parler, un ami, un cousin, un oncle un père ou même encore un grand-père. Quant à moi, Hilaire a été mon père!

      Je suis heureuse d’être le porte-parole de la famille pour vous parler un peu d’Hilaire et aussi pour remercier l’Association de l’honneur qu’ils nous font en rendant hommage à notre père.
      Je vais vous expliquer comment il se fait que je suis devenue le porte-parole de la famille. Parce que tous les membres de notre famille voulaient parler ce soir, on a dû tirer un nom au sort. Chacun a écrit son nom et l’a mis dans un chapeau. J’étais très contente d’avoir gagné, mais, chose étrange, tous les autres avaient aussi l’air content. J’ai jeté un coup d’œil sur les noms dans le chapeau et devinez quoi, tous les papiers avaient mon nom dessus!

      Parenté d’Hilaire

      Laissez-moi d’abord vous introduire Hilaire. Il est né à Princeville dans une famille de 8 enfants. Il est l’arrière-petit-fils d’Henri Gagné et de Marie-Monique Fortin qui ont été les premiers Gagné à s’établir dans les Bois-Francs. Il est le fils d’Israël, dénommé Timon, et de Justine Dancause.
      Hilaire a toujours gardé contact avec sa parenté et ses amis d’enfance. Comme preuve a l’appui, sont ici présents, ce soir, deux neveux d’Hilaire et demain, presque tous ses neveux et nièces viendront pour le brunch.

      À l’âge de 20 ans, Hilaire est déménagé à Arthabaska avec sa famille. C’est là qu’il a rencontré notre mère, Gilberte Boisjoli. Elle fut attirée tout de suite par ce beau grand jeune homme de plus de 6 pieds, mince, fort, les yeux bleus et avec une abondance de cheveux noirs, sans savoir évidemment que quelques années plus tard, il serait chauve!

      En 1938, ils se sont mariés et ils sont venus habiter à St-Cyrille de Wendover où Hilaire était déjà établi. De leur mariage, 8 enfants ont survécu et vivent encore aujourd’hui : 7 garçons et une fille. La fille, c’est moi-même, Huguette, et les sept garçons sont : Denis, René, Gaston, Jean-Paul, Michel, Pierre, Benoit.

      Mes frères ainsi que mon mari sont tous ici ce soir. Peut-être qu’ils voudront bien se lever quand je vais les nommer : en commençant par l’aîné, Denis et sa femme, Thérèse Boisvert; René, mais sa femme, Denise Gagnon, est absente aujourd’hui; mon mari, Bill Dolgos; Gaston et sa femme, Ruth Marcotte; Jean-Paul et sa conjointe, Marie-Ève Côté; Michel et sa femme, Diane Labonté; Pierre, mais son épouse, Denise Kouri, ne viendra que demain et enfin, le benjamin, Benoît et sa femme, Lucie Dupont.

      Sont aussi avec nous ce soir quelques uns des 17 petits-enfants d’Hilaire. Si vous voulez bien vous lever aussi quand je vous nomme! Ma fille aînée, Miriam et deux fils de Denis, Philippe, notre maître ce cérémonie et son frère, Louis. Nous sommes très heureux que des représentants de cette génération soient venus honorer la mémoire de leur grand-père, Hilaire, même s’ils étaient très jeunes lors de son décès! Quant aux arrière-petits-enfants, quelques-uns viendront demain, prendre le brunch avec nous. Hilaire en a déjà 17 et ce n’est pas fini! Quand on se retrouve tous ensemble, enfants et conjoints, petits-enfants et conjoints et arrière-petits-enfants, nous sommes 65!

      Je vous ai donc fait un peu connaître Hilaire par sa parenté, par sa famille proche et par ses descendants. Je voudrais prendre quelques minutes pour rappeler des faits marquants de sa vie et certains traits de sa personnalité.


      Jeunesse d’Hilaire

      Élevé sur une ferme dans le 11e rang de Princeville, il alla à l’école du rang. Selon certains documents écrits et selon des témoignages, le père d’Hilaire, Israël, était cultivateur, meunier, menuisier et pendant un certain temps, propriétaire d’un moulin à bardeaux. Ses trois fils pratiqueront l’un de ces métiers à l’âge adulte : Alfred deviendra meunier, Josaphat sera menuisier et Hilaire, pendant quelques années aura un moulin à bardeaux. En 1929, quand Israël vend son moulin et sa terre, la famille déménage à Arthabaska. Hilaire avait 22 ans.

      Pendant les années de dépression, il endura le chômage et s’occupa de maintes façons : gardien de nuit, journalier sur le fermes environnantes, vendeur de morceaux de machinerie et… apprenti-mécanicien. Avec son travail presque bénévole au garage, il apprit le métier de mécanicien, ce qui lui servira le reste de sa vie! Vers 1936-37, il acheta un moulin à bardeaux à St-Cyrille. Il l’exploitera pendant 6-7 ans.


      Déménagement de maisons

      Après son mariage, il déménage une maison pour sa famille sur le terrain du moulin à bardeaux et ce fut une révélation pour lui! Il pouvait déménager des maisons!
      Quelques années plus tard, le déménagement de maisons devenait son gagne-pain. Il déménagea des petites maisons, des grosses maisons, des chalets, des granges, des écoles, des églises, des ponts…. Il prenait des contrats de Québec à Montréal, du fleuve jusqu’aux lignes des États-Unis et même à l’occasion il s’est rendu plus loin comme l’autre coté du fleuve ou à St-Anne-de-la-Pocatière. Pendant plus de 30 ans, il exerça ce métier.

      Autres occupations

      Plus ou moins reliées au déménagement sont venues d’autres occupations. Hilaire acheta un garage de réparations générales à St-Cyrille et une station de service Esso. En hiver, il adapta ses véhicules au déneigement des chemins et pendant 10-15 ans il a pris des contrats de déneigement pour la municipalité.

      Hilaire a été un employeur à St-Cyrille pendant 40 ans Certaines années, il employait environ 15 personnes à la fois: employés pour le déménagement, mécaniciens, secrétaire, comptable…Il semble que la moitié de la population de St-Cyrille ait travaillé pour lui a un moment donné ou à un autre.
      Même les vicaires de la paroisse, qui devenaient souvent ses bons amis, travaillaient pour lui. C’est pourquoi d’ailleurs il devait aller dans le troisième village pour se confesser.

      Il a aussi été chef des pompiers bénévoles dans la paroisse pendant plus de 10 ans. Pendant quelques années aussi, il a servi la communauté comme commissaire d’école.

      Gilberte

      Certaines années, il semblait qu’Hilaire travaillait jour et nuit. Mais jamais on ne l’entendait se plaindre! Il avait la chance d’avoir Gilberte à la maison qui le soutenait, qui croyait en lui et qui donnait tout son temps, ses talents et son énergie à l’éducation de leurs enfants et au bon fonctionnement de la maisonnée! Souvent Maman disait que si Papa avait eu une plus grande éducation, il serait devenu le Premier Ministre du Canada.

      Le caractère d’Hilaire

      Hilaire avait une forte personnalité. Il n’avait pas peur de défendre ses opinions et il aimait les défis! Il aimait faire l’avocat du diable et amener les gens à discuter avec lui; son sujet préféré était probablement la politique à tous ses niveaux.
      Il était aussi très humain dans toutes ses relations avec sa famille, ses employés, ses clients. Ceux-ci se trouvaient souvent dans des situations intenables, par exemple une maison avait été expropriée et le propriétaire devait ou démolir sa maison, ou la faire déménager. La Voirie change l’élévation d’un chemin ou son tracé : certaines propriétés sur cette route perdent tout attrait. Le déménageur peut alors relever leur maison, ou l’avancer ou la reculer. Hilaire comprenait leurs problèmes et il était heureux de les aider. Il devenait leur sauveur!

      Partout où il travaillait, le déménagement d’une maison attirait l’attention des voisins et des passants, surtout au moment où la maison était transportée, Hilaire était alors le showman et il aimait beaucoup cet aspect du déménagement. Souvent aussi un journaliste venait photographier la maison déménagée et à l’occasion il interviewait le déménageur. Le lendemain on voyait les photos dans le journal local.

      On ne pourrait parler d’Hilaire sans souligner qu’il était catholique et pratiquant.

      Il ne manquait jamais la messe du dimanche. Il faisait ses prières matin et soir.

      Il était généreux et il n’aimait pas qu’on parle en mal de son prochain

      Sa marque

      Hilaire, avec sa stature, sa voix forte et son regard pénétrant ne passait
      jamais inaperçu. Il a laissé sa trace partout où il a travaillé car, avec ses travaux de déménagement, il a changé beaucoup de sites dans la province de Québec.

      Il a aussi laissé sa trace dans ses enfants et petits-enfants. Hilaire et Gilberte croyait fortement dans l’éducation : aussi, leurs 8 enfants ont poursuivi des études post-secondaires. Hilaire se plaisait à répéter à ses enfants que leur éducation serait leur héritage
      Gilberte, notre mère est décédée en 1971, quelques jours avant ses 60 ans. Hilaire s’est remarié trois ans plus tard avec Marie-Jeanne Fréchette.


      La relève

      Peu après son mariage, Hilaire cède sa Compagnie de déménagement à son fils, Jean-Paul qui en est, encore aujourd’hui, le président. Si vous avez une maison à faire déménager, contactez notre cher frère Jean-Paul : il a encore le même numéro de téléphone que Papa avait! Hilaire a continué à travailler aux cotés de Jean-Paul jusqu'à sa mort.

      La mort d’Hilaire

      Il est décédé d’une crise cardiaque le 5 février 1979, à l’âge de 71 ans et 4 mois.
      Lui et Gilberte sont enterrés au cimetière d’Arthabaska dans le lot des Gagné avec ses parents, Israël et Justine.

      Hilaire et Gilberte vivront toujours dans la pensée et le cœur de leurs enfants et aussi dans le cœur de toutes les autres personnes qui les ont connus et aimés.



      Conclusion

      Hilaire Gagné a été un grand homme, non seulement par sa stature mais aussi par ses talents, son imagination, ses principes, ses convictions et sa générosité. On n’oubliera jamais son regard expressif, sa tête chauve, son grand sourire et sa démarche distinctive.

      Hilaire Gagné était entreprenant, patenteux, ingénieux et tout au cours de sa vie, il a fait honneur à la grande famille des Gagné dit Bellavance!

      Un grand merci encore a l’association des familles Gagné-Bellavance pour nous avoir permis de rendre hommage à notre père qui était lui-même fier de sa lignée et qui nous a enseignés à l’être aussi.

      Merci à vous tous pour votre attention et Bonne fin de soirée!

      F i n

    • HOMMAGE À HILAIRE

      CAUSERIE

      Samedi, le 17 septembre 2005
      À l’occasion du rassemblement des familles
      Gagné-Bellavance
      Par Huguette Gagné
      Introduction
      Nous sommes très gâtés, n’est-ce pas? Comme ces musiciennes sont dynamiques et entraînantes!

      J’ai le plaisir d’être la dernière à parler ce soir. Donc, je suis comme le dessert! N’ayez pas peur, je ne parlerai pas longtemps.

      Membres de l’Association des familles Gagné-Bellavance,
      Invités,
      Chers frères, chères belles-sœurs, chers neveux, chers cousins,

      Nous sommes rassemblés ici ce soir pour s’amuser et fêter notre grande famille Gagné-Bellavance. Pour les organisateurs et aussi pour plusieurs d’entre nous, nous sommes aussi ici pour honorer la mémoire d’Hilaire Gagné.

      Hilaire a été un homme dont vous avez peut-être entendu parler, un ami, un cousin, un oncle un père ou même encore un grand-père. Quant à moi, Hilaire a été mon père!

      Je suis heureuse d’être le porte-parole de la famille pour vous parler un peu d’Hilaire et aussi pour remercier l’Association de l’honneur qu’ils nous font en rendant hommage à notre père.
      Je vais vous expliquer comment il se fait que je suis devenue le porte-parole de la famille. Parce que tous les membres de notre famille voulaient parler ce soir, on a dû tirer un nom au sort. Chacun a écrit son nom et l’a mis dans un chapeau. J’étais très contente d’avoir gagné, mais, chose étrange, tous les autres avaient aussi l’air content. J’ai jeté un coup d’œil sur les noms dans le chapeau et devinez quoi, tous les papiers avaient mon nom dessus!

      Parenté d’Hilaire

      Laissez-moi d’abord vous introduire Hilaire. Il est né à Princeville dans une famille de 8 enfants. Il est l’arrière-petit-fils d’Henri Gagné et de Marie-Monique Fortin qui ont été les premiers Gagné à s’établir dans les Bois-Francs. Il est le fils d’Israël, dénommé Timon, et de Justine Dancause.
      Hilaire a toujours gardé contact avec sa parenté et ses amis d’enfance. Comme preuve a l’appui, sont ici présents, ce soir, deux neveux d’Hilaire et demain, presque tous ses neveux et nièces viendront pour le brunch.

      À l’âge de 20 ans, Hilaire est déménagé à Arthabaska avec sa famille. C’est là qu’il a rencontré notre mère, Gilberte Boisjoli. Elle fut attirée tout de suite par ce beau grand jeune homme de plus de 6 pieds, mince, fort, les yeux bleus et avec une abondance de cheveux noirs, sans savoir évidemment que quelques années plus tard, il serait chauve!

      En 1938, ils se sont mariés et ils sont venus habiter à St-Cyrille de Wendover où Hilaire était déjà établi. De leur mariage, 8 enfants ont survécu et vivent encore aujourd’hui : 7 garçons et une fille. La fille, c’est moi-même, Huguette, et les sept garçons sont : Denis, René, Gaston, Jean-Paul, Michel, Pierre, Benoit.

      Mes frères ainsi que mon mari sont tous ici ce soir. Peut-être qu’ils voudront bien se lever quand je vais les nommer : en commençant par l’aîné, Denis et sa femme, Thérèse Boisvert; René, mais sa femme, Denise Gagnon, est absente aujourd’hui; mon mari, Bill Dolgos; Gaston et sa femme, Ruth Marcotte; Jean-Paul et sa conjointe, Marie-Ève Côté; Michel et sa femme, Diane Labonté; Pierre, mais son épouse, Denise Kouri, ne viendra que demain et enfin, le benjamin, Benoît et sa femme, Lucie Dupont.

      Sont aussi avec nous ce soir quelques uns des 17 petits-enfants d’Hilaire. Si vous voulez bien vous lever aussi quand je vous nomme! Ma fille aînée, Miriam et deux fils de Denis, Philippe, notre maître ce cérémonie et son frère, Louis. Nous sommes très heureux que des représentants de cette génération soient venus honorer la mémoire de leur grand-père, Hilaire, même s’ils étaient très jeunes lors de son décès! Quant aux arrière-petits-enfants, quelques-uns viendront demain, prendre le brunch avec nous. Hilaire en a déjà 17 et ce n’est pas fini! Quand on se retrouve tous ensemble, enfants et conjoints, petits-enfants et conjoints et arrière-petits-enfants, nous sommes 65!

      Je vous ai donc fait un peu connaître Hilaire par sa parenté, par sa famille proche et par ses descendants. Je voudrais prendre quelques minutes pour rappeler des faits marquants de sa vie et certains traits de sa personnalité.


      Jeunesse d’Hilaire

      Élevé sur une ferme dans le 11e rang de Princeville, il alla à l’école du rang. Selon certains documents écrits et selon des témoignages, le père d’Hilaire, Israël, était cultivateur, meunier, menuisier et pendant un certain temps, propriétaire d’un moulin à bardeaux. Ses trois fils pratiqueront l’un de ces métiers à l’âge adulte : Alfred deviendra meunier, Josaphat sera menuisier et Hilaire, pendant quelques années aura un moulin à bardeaux. En 1929, quand Israël vend son moulin et sa terre, la famille déménage à Arthabaska. Hilaire avait 22 ans.

      Pendant les années de dépression, il endura le chômage et s’occupa de maintes façons : gardien de nuit, journalier sur le fermes environnantes, vendeur de morceaux de machinerie et… apprenti-mécanicien. Avec son travail presque bénévole au garage, il apprit le métier de mécanicien, ce qui lui servira le reste de sa vie! Vers 1936-37, il acheta un moulin à bardeaux à St-Cyrille. Il l’exploitera pendant 6-7 ans.


      Déménagement de maisons

      Après son mariage, il déménage une maison pour sa famille sur le terrain du moulin à bardeaux et ce fut une révélation pour lui! Il pouvait déménager des maisons!
      Quelques années plus tard, le déménagement de maisons devenait son gagne-pain. Il déménagea des petites maisons, des grosses maisons, des chalets, des granges, des écoles, des églises, des ponts…. Il prenait des contrats de Québec à Montréal, du fleuve jusqu’aux lignes des États-Unis et même à l’occasion il s’est rendu plus loin comme l’autre coté du fleuve ou à St-Anne-de-la-Pocatière. Pendant plus de 30 ans, il exerça ce métier.

      Autres occupations

      Plus ou moins reliées au déménagement sont venues d’autres occupations. Hilaire acheta un garage de réparations générales à St-Cyrille et une station de service Esso. En hiver, il adapta ses véhicules au déneigement des chemins et pendant 10-15 ans il a pris des contrats de déneigement pour la municipalité.

      Hilaire a été un employeur à St-Cyrille pendant 40 ans Certaines années, il employait environ 15 personnes à la fois: employés pour le déménagement, mécaniciens, secrétaire, comptable…Il semble que la moitié de la population de St-Cyrille ait travaillé pour lui a un moment donné ou à un autre.
      Même les vicaires de la paroisse, qui devenaient souvent ses bons amis, travaillaient pour lui. C’est pourquoi d’ailleurs il devait aller dans le troisième village pour se confesser.

      Il a aussi été chef des pompiers bénévoles dans la paroisse pendant plus de 10 ans. Pendant quelques années aussi, il a servi la communauté comme commissaire d’école.

      Gilberte

      Certaines années, il semblait qu’Hilaire travaillait jour et nuit. Mais jamais on ne l’entendait se plaindre! Il avait la chance d’avoir Gilberte à la maison qui le soutenait, qui croyait en lui et qui donnait tout son temps, ses talents et son énergie à l’éducation de leurs enfants et au bon fonctionnement de la maisonnée! Souvent Maman disait que si Papa avait eu une plus grande éducation, il serait devenu le Premier Ministre du Canada.

      Le caractère d’Hilaire

      Hilaire avait une forte personnalité. Il n’avait pas peur de défendre ses opinions et il aimait les défis! Il aimait faire l’avocat du diable et amener les gens à discuter avec lui; son sujet préféré était probablement la politique à tous ses niveaux.
      Il était aussi très humain dans toutes ses relations avec sa famille, ses employés, ses clients. Ceux-ci se trouvaient souvent dans des situations intenables, par exemple une maison avait été expropriée et le propriétaire devait ou démolir sa maison, ou la faire déménager. La Voirie change l’élévation d’un chemin ou son tracé : certaines propriétés sur cette route perdent tout attrait. Le déménageur peut alors relever leur maison, ou l’avancer ou la reculer. Hilaire comprenait leurs problèmes et il était heureux de les aider. Il devenait leur sauveur!

      Partout où il travaillait, le déménagement d’une maison attirait l’attention des voisins et des passants, surtout au moment où la maison était transportée, Hilaire était alors le showman et il aimait beaucoup cet aspect du déménagement. Souvent aussi un journaliste venait photographier la maison déménagée et à l’occasion il interviewait le déménageur. Le lendemain on voyait les photos dans le journal local.

      On ne pourrait parler d’Hilaire sans souligner qu’il était catholique et pratiquant.

      Il ne manquait jamais la messe du dimanche. Il faisait ses prières matin et soir.

      Il était généreux et il n’aimait pas qu’on parle en mal de son prochain

      Sa marque

      Hilaire, avec sa stature, sa voix forte et son regard pénétrant ne passait
      jamais inaperçu. Il a laissé sa trace partout où il a travaillé car, avec ses travaux de déménagement, il a changé beaucoup de sites dans la province de Québec.

      Il a aussi laissé sa trace dans ses enfants et petits-enfants. Hilaire et Gilberte croyait fortement dans l’éducation : aussi, leurs 8 enfants ont poursuivi des études post-secondaires. Hilaire se plaisait à répéter à ses enfants que leur éducation serait leur héritage
      Gilberte, notre mère est décédée en 1971, quelques jours avant ses 60 ans. Hilaire s’est remarié trois ans plus tard avec Marie-Jeanne Fréchette.


      La relève

      Peu après son mariage, Hilaire cède sa Compagnie de déménagement à son fils, Jean-Paul qui en est, encore aujourd’hui, le président. Si vous avez une maison à faire déménager, contactez notre cher frère Jean-Paul : il a encore le même numéro de téléphone que Papa avait! Hilaire a continué à travailler aux cotés de Jean-Paul jusqu'à sa mort.

      La mort d’Hilaire

      Il est décédé d’une crise cardiaque le 5 février 1979, à l’âge de 71 ans et 4 mois.
      Lui et Gilberte sont enterrés au cimetière d’Arthabaska dans le lot des Gagné avec ses parents, Israël et Justine.

      Hilaire et Gilberte vivront toujours dans la pensée et le cœur de leurs enfants et aussi dans le cœur de toutes les autres personnes qui les ont connus et aimés.



      Conclusion

      Hilaire Gagné a été un grand homme, non seulement par sa stature mais aussi par ses talents, son imagination, ses principes, ses convictions et sa générosité. On n’oubliera jamais son regard expressif, sa tête chauve, son grand sourire et sa démarche distinctive.

      Hilaire Gagné était entreprenant, patenteux, ingénieux et tout au cours de sa vie, il a fait honneur à la grande famille des Gagné dit Bellavance!

      Un grand merci encore a l’association des familles Gagné-Bellavance pour nous avoir permis de rendre hommage à notre père qui était lui-même fier de sa lignée et qui nous a enseignés à l’être aussi.

      Merci à vous tous pour votre attention et Bonne fin de soirée!

      F i n
    • Numéros de téléphone:

      Résidence:
      Avant 1953: 48-S-3
      1953-1962: 33-S-3
      1962-1975: 397-2333
      Après 1975: 397-2376


      Garage:
      1956-1962: 33-S-2
      1962-1975: 397-2334, 397-2879


      Références: annuaires de Bell Canada

      Explication:

      XX-S-YZ
      Le premier chiffre (X) représente le numéro de ligne
      Le deuxième chiffre (Y) représente le nombre de grands coups
      Le troisième chiffre (Z) représente le nombre de petits coups
    • Numéros de téléphone:

      Résidence:
      Avant 1953: 48-S-3
      1953-1962: 33-S-3
      1962-1975: 397-2333
      Après 1975: 397-2376


      Garage:
      1956-1962: 33-S-2
      1962-1975: 397-2334, 397-2879


      Références: annuaires de Bell Canada

      Explication:

      XX-S-YZ
      Le premier chiffre (X) représente le numéro de ligne
      Le deuxième chiffre (Y) représente le nombre de grands coups
      Le troisième chiffre (Z) représente le nombre de petits coups
    • Il a été confirmé à l'église de Princeville.
    • Il a été confirmé à l'église de Princeville.
    • Études: il a étudié à l'école de Princeville et il a terminé sa 7e année.
    • Études: il a étudié à l'école de Princeville et il a terminé sa 7e année.
    • Commissaire d'école
    • Commissaire d'école
    • Questions:

      Qu'elle était l'utilité de l'achat du lot 1-15 en 1943 pour ensuite le revendre en 1945? Le même lot qu'ils avaient habité entre 1938 et 1940.

      Quelle la date de déménagement de Hilaire et Marie-Jeanne en 1975? La date doit être comprise dans les 3 mois suivant le 7 janvier 1975.

      La résidence du lot 1-29 correspond à quelle adresse civique aujourd'hui?

      La résidence du lot 1-15 correspond à quelle adresse civique aujourd'hui?
    • Questions:


      Quelle la date de déménagement de Hilaire et Marie-Jeanne en 1975? La date doit être comprise dans les 3 mois suivant le 7 janvier 1975.